En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.06.2018 à 19 H 36 • Mis à jour le 04.06.2018 à 19 H 36
Par
Espagne

Huelva: des saisonnières marocaines ont consigné leur calvaire à la Guardia Civil

Neuf saisonnières marocaines ont dénoncé devant la Guardia Civil espagnole leurs conditions de travail ainsi que des abus sexuels dont elles auraient fait l’objet dans une ferme située dans la province de Huelva où elles travaillent sous contrat pour la cueillette de fruits rouges, a rapporté ce jour l’agence espagnole EFE.


Les saisonnières marocaines se sont présentées aux portes de l’Inspection du travail de Huelva accompagnées de Diego Cañamero, député du parti de gauche Podemos qui a confirmé qu’une plainte collective a été déposée la veille devant la police. Des médias locaux avaient rapporté que les ouvrières avaient été séquestrées en vue de leur expulsion vers le Maroc.


Diego Cañamero a appelé le gouvernement local de la région d’Andalousie à « protéger ces femmes en leur offrant un endroit décent où elles peuvent suivre l’avancement des plaintes, les ratifier devant le juge et continuer la procédure ».

 

Parmi elles, quatre ont témoigné avoir été victimes d’abus sexuels et ont à ce titre identifier leur agresseur supposé, tandis que les dizaines d’autres ont déploré le non-respect de leurs conditions de travail déplorables dans les exploitations agricoles du sud de l’Espagne.


 « Cette plainte s’ajoute à celle déposée vendredi dernier par une autre saisonnière et l’arrestation d’un gérant du domaine Moguer pour abus sexuel présumé à l’encontre d’au moins quatre saisonnières », conclut EFE.

Revenir au direct