logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.07.2022 à 11 H 10 • Mis à jour le 27.07.2022 à 11 H 12
Par
Brasiers

Incendies de la forêt de Bouhachem Jbel El Alam: 500 familles déplacées

Face à une vague de chaleur exceptionnelle, les équipes d'intervention intensifient leurs efforts, par voie terrestre et aérienne, pour circonscrire l'incendie qui s'est déclaré ce lundi, dans la forêt de Bouhachem Jbel El Alam, relevant des communes de Tazrout et Beni Aârouss, dans la province de Larache.


Ces efforts ont permis de réaliser des progrès remarquables en matière de circonscription des feux. Selon des sources locales de la province, quatre foyers d’incendie étaient toujours actifs ce mardi soir, et les équipes d’intervention oeuvrent pour les maîtriser, tandis que les incendies déclarés dans les communes de Sahel et de Zaâroura ont été circonscrits.


Ainsi, environ 500 familles réparties sur 10 douars concernés par l'incendie de la forêt Bouhachem Jbel El Alam ont été déplacées, durant les premières 24 heures suivant le déclenchement de l'incendie, de leurs habitations de manière préventive pour parer à tout risque éventuel. Le nombre de familles évacuées loin des zones dangereuses a été porté à 712 réparties sur 13 douars.


Les autorités exhortent les citoyens à respecter les consignes de sécurité, afin d'éviter qu'un autre drame ne se produise, après que deux femmes, qui n'ont pas voulu répondre aux appels des autorités locales et des forces publiques, à évacuer les maisons menacées par le feu, ont trouvé la mort par asphyxie.


Selon les témoignages les habitants de certains douars limitrophes de l'incendie de la forêt de Bouhachem ont souligné que le feu s'est propagé à une grande vitesse immédiatement après son déclenchement, ce qui a permis à quelques-uns seulement de quitter leurs maisons.


Un citoyen du douar Tagzart a déclaré que « l'incendie a parcouru une grande distance entre deux douars en l'espace de 20 minutes, un temps qui a à peine permis à un certain nombre d'habitants du douar de quitter leurs maisons et d'évacuer les personnes âgées et malades », notant que « malgré l'intervention des avions Canadair, le feu a continué de se propager en raison des vents forts, causant des dommages à plusieurs habitations ».


En quelques heures, la forêt dense de cette partie du parc de Bouhachem s'est transformée en cendres dispersées par les rafales de vents violentes. Un couvert forestier, composé principalement de chênes lièges et d'espèces secondaires, qui a laissé place à un paysage noir.


L'incendie a ravagé des centaines d'hectares de cette forêt, qui se caractérisait par sa grande diversité et comportait des espèces végétales et animales, considérées comme le pilier de l'économie locale, que ce soit à travers le pâturage, l'apiculture, ou la valorisation des plantes médicinales et aromatiques, en plus d'autres activités.


Ce qui a compliqué la tâche des équipes d'intervention, c'est qu'elles devaient maitriser trois incendies qui se sont déclarés simultanément dans la province de Larache. Il s'agit des incendies déclarés dans les forêts de Bouhachem Jbel El Alam, Menzla dans la commune de Sahel, et de douar Rmel dans la commune de Zaâroura.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct