En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.08.2021 à 22 H 07 • Mis à jour le 10.08.2021 à 22 H 11
Par
Drame

Incendies meurtriers en Algérie dépourvue de Canadair

42 personnes, dont 25 militaires, ont trouvé la mort dans les incendies déclarés dans plusieurs wilayas algériennes depuis lundi, a annoncé dimanche le chef du gouvernement algérien, Aïmene Benabderrahmane, cité par l’agence de presse MAP. 17 civils et 25 militaires dont un gendarme, déployés en renfort aux sapeurs-pompiers pour éteindre le feu dans la région de Kabylie, ont trouvé la mort, a déclaré le responsable algérien à la télévision.


Ces incendies touchent 18 wilayas notamment Tizi Ouzou et Bejaia depuis lundi au milieu de la canicule qui sévit en Algérie ont également fait sept blessés, a précisé la même source. Selon le Premier ministre algérien, les enquêtes préliminaires ont confirmé qu’il s’agit d’ « actes criminels », précise-t-on. La même source a fait état de l’arrestation d’une personne pour son implication présumée dans ces crimes, rapporte la MAP.


Selon des sources médiatiques algériennes, les éléments de la Protection civile peinent à combattre les feux. « La Protection civile ne dispose pas de moyens d’intervention modernes de lutte anti-incendie comme les canadairs, pour lutter efficacement contre les feux de forêts », souligne TSA Algérie.


Un responsable de la Direction générale algérienne des Forêts avait cependant souligné, en mai dernier, que l’Algérie souhaitait acquérir des Canadair afin de faire face aux feux de forêts. La plupart des pays du bassin méditerranéen disposant de ces avions bombardiers d’eau présentés comme étant efficaces contre les incendies.


En juillet, c’est le quotidien El Watan qui publiait un édito en critiquant la Protection Civile. Un gradé de la Direction générale de la Protection civile y défendait la décision de ne pas acquérir des Canadair, mais plutôt des hélicoptères bombardiers d’eau, peu efficaces face aux feux de grande ampleur. La raison : les Canadair sont jugés très chers, pour des utilisations qui n’ont lieu que deux mois par an, expliquait le responsable algérien cité par El Watan… 


Pour l’instant, c’est la Tunisie qui a annoncé vouloir mettre un hélicoptère bombardier d’eau à la disposition des Algériens. L’annonce a été faite dans le cadre d’un entretien téléphonique entre les présidents Abdelamdjid Tebboune et Kaïs Saied.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct