En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.06.2021 à 00 H 47 • Mis à jour le 24.06.2021 à 00 H 47
Par et
ANRT

Internet très haut débit: El Otmani appelle à réduire la fracture numérique

Le développement du haut et très haut débit figure au premier rang des priorités fixées dans le cadre de la note d’orientations générales pour le développement du secteur des télécommunications à horizon 2023, a affirmé, mercredi à Rabat, le Chef du gouvernement Saâdeddine El Otmani.


Selon un communiqué de la Présidence du gouvernement, El Otmani, qui présidait le Conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), a fait part de son aspiration que le secteur des télécommunications au Maroc soit l’un des principaux leviers pour combler la fracture numérique et réduire les disparités sociales et spatiales. Il a, à cet effet, rappelé que la note d’orientations générales pour le développement de ce secteur dispose la couverture de l’ensemble du territoire national avec un haut débit d’au moins deux mégabits à horizon 2023. Un objectif qui est en ligne avec les conclusions de la Commission spéciale sur le modèle de développement, laquelle a recommandé la généralisation de l’accès à l’internet de haut débit dans toutes les régions du Royaume et de très haut débit dans les zones à forte activité économique, a ajouté El Otmani. Le Chef du gouvernement a aussi invité l’ANRT à mettre en oeuvre un plan national de connexion optique pour couvrir, avant fin 2025, pas moins de 50 % des ménages marocains avec des services de fibre optique à très haut débit atteignant au moins 100 mégabits par seconde.


Il a également appelé les acteurs et les intervenants à accorder une importance particulière aux services dédiés aux entreprises, compte tenu du potentiel de croissance de ce marché au Maroc, soulignant la nécessité de garantir des solutions innovantes, adaptées et de qualité répondant à leurs besoins.


Des annonces qui font écho aux ambitions du « pape du câble », Patrick Drahi, au Maroc. Le patron maroco-franco-israélien du groupe Altice, déjà présent dans le royaume à travers Intelcia, envisage, comme le rapportait tout récemment Le Desk, à l’aune du rapprochement de Rabat avec Tel-Aviv, un big bang dans l’Internet à très haut débit dans son pays natal. Il envisage dans ce sens de poser les jalons de son projet par la création à Casablanca d’une filiale dédiée.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct