En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.08.2019 à 15 H 41 • Mis à jour le 10.08.2019 à 15 H 41
Par
Algérie

Interpellé, puis relâché, Benchemsi convoqué par la police algérienne le 13 août

Arrêté plusieurs heures au soir du 9 août par la police algérienne, le directeur de la communication pour le Moyen-Orient et l’Afrique du nord de Human Rights Watch, Ahmed Benchemsi, a été relâché, mais il devra, selon nos sources, se présenter de nouveau devant les autorités le 13 août.


L’ancien journaliste et fondateur du magazine TelQuel, a été interpelé durant la mobilisation populaire à Alger avant d’être conduit dans un commissariat de la ville. Selon nos sources, Benchemsi était en effet présent lors de la marche et a rencontré un certain nombre de journalistes algériens.


Assisté par l’avocat Abdelghani Badi qui n’a pas désiré s’exprimer sur son cas, Benchemsi devra donc à priori demeurer sur le sol algérien, sans que l’on sache à ce stade si ses documents de voyage lui ont été confisqués. Il demeure injoignable au téléphone.


Installé aux Etats-Unis depuis 2010 et détenteur de la nationalité américaine, Ahmed Benchemsi ne se trouvait pas en Algérie dans le cadre d’une mission officielle. Selon nos sources, il s’est rendu en Algérie depuis le Maroc où il séjournait depuis quelques semaines.

Revenir au direct