En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.11.2020 à 00 H 23 • Mis à jour le 24.11.2020 à 00 H 24
Par
PATRIMOINE

Judaïsme dans le cursus scolaire marocain: Azoulay salue la décision

Annoncée le 12 novembre dernier par une congrégation d’associations juives marocaines, la décision d’introduire des éléments de l’histoire et de la culture juives dans le système scolaire marocain, dans les manuels scolaires de langue arabe du cycle primaire, vient d’être confirmée par André Azoulay, ce week-end. L’occasion était une cérémonie de signature d’une convention de partenariat et de coopération pour la promotion des valeurs de tolérance, de diversité et de coexistence dans les établissements scolaires et universitaires, ayant lieu à Bayt Dakira, à Essaouira.


André Azoulay, conseiller de Mohammed VI mais aussi président-fondateur de l’association Essaouira-Mogador, a affirmé que moins d’un an après la visite du roi, « Bayt Dakira a donné corps, réalité et contenu à la pédagogie, à l’éducation et au partage de toutes nos diversités, saluant l’exceptionnelle créativité et le talent didactique des équipes du ministère de l’Éducation nationale qui ont installé dans le cursus scolaire dès cette rentrée des manuels scolaires qui disent à nos enfants la profondeur et la place du Judaïsme marocain dans l’histoire longue de notre pays ».


« La dynamique que vous avez impulsée et le partenariat innovant que vous mettez en place aujourd’hui avec l’Association Essaouira-Mogador et le Centre d’Etudes et de Recherches sur le Droit Hébraïque au Maroc, qui siège à Bayt Dakira, feront date dans nos annales », a ajouté André Azoulay, à l’adresse de Saaid Amzazi, patron du département de l’Éducation nationale.


Dans un communiqué diffusé le 12 novembre dernier, la Fédération américaine séfarade affirmait que des responsables juifs de leur pays ont travaillé en étroite collaboration avec le Royaume du Maroc et la communauté juive marocaine pour l’aboutissement de ce projet.


En janvier 2020, Mohammed VI avait effectué une visite à Bayt Dakira, à Essaouira, en la présence de plusieurs personnalités du monde, dont notamment Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO et fille du conseiller du roi.

Par
Revenir au direct