S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.05.2024 à 23 H 22 • Mis à jour le 13.05.2024 à 23 H 22 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
SIEL 2024

La BNRM et son homologue française s’associent dans la bibliothéconomie

La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) et la Bibliothèque nationale de France (BNF) ont signé, lundi à Rabat, un mémorandum d'entente visant à intensifier la coopération entre les deux institutions dans le domaine de la bibliothéconomie.


Paraphé en marge du 29e Salon international de l’édition et du livre (SIEL) par la directrice par intérim de la BNRM, Latifa Moftaqir, et le président de la BNF, Gilles Pécout, en présence du ministre de la Jeunesse, de la culture et la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, et de l’ambassadeur de France au Maroc, Christophe Lecourtier, cet accord marque une étape importante dans la coopération culturelle entre la France et le Maroc, permettant aux deux bibliothèques de mutualiser leurs compétences et de mettre en œuvre des projets concrets dans des domaines d'intérêt commun.


Ce document prévoit le développement de programmes de coopération en matière de digitalisation des collections documentaires, la mise en place d'actions de formation et d'échange d'expertises entre les personnels des deux bibliothèques, l'organisation d'événements culturels et scientifiques conjoints et le partage de ressources documentaires et d'outils numériques.


Il s'agit également d'une volonté partagée de promouvoir le patrimoine culturel des deux pays et d'un engagement en faveur de la contribution à la préservation et à la valorisation des richesses documentaires marocaine et française.


Dans une déclaration à la presse, Moftaqir a indiqué que ce mémorandum d'entente s’inscrit dans le cadre du prolongement de la coopération, entamée en 2004, entre les deux institutions qui s'ouvrent aujourd'hui à d’autres domaines, dont la numérisation, la gestion des bibliothèques et la formation.


Pour sa part, Pécout a fait part de sa joie de la signature de cet accord avec la BNRM, qui se veut « une grande bibliothèque » sur le continent africain, notant cette initiative s’inscrit dans la continuité d’une relation « extrêmement étroite » entre les deux pays et les deux institutions.


Cet accord « rappelle ce que furent et ce que continuent d'être les relations entre les deux bibliothèques », a-t-il relevé, soulignant le besoin de les intensifier dans le domaine d’échange des bonnes pratiques sur les collections patrimoniales, celui de la formation, des stages et et des événements futurs à préparer conjointement.


La conclusion de cet accord bilatéral intervient également suite à la réunion du réseau francophone numérique qui débouche aussi sur des coopérations techniques autour de la modernité et l’intelligence artificielle dans les années à venir, a-t-il poursuivi.


A noter que les deux parties sont liées par quatre conventions, une première signée en décembre 2004 portant sur le projet de construction et de modernisation de la BNRM, une deuxième en février 2008 axée sur un appui méthodologique et technologique à la BNRM.


Une troisième convention a été signée en mai 2011 dans l'objectif de renforcer des actions de coopération dans les champs de la bibliothéconomie, de l'accueil des publics et de la programmation culturelle, et aussi de la coopération numérique qui s'articule autour de la participation au Réseau Francophone Numérique, et une quatrième en octobre 2014 en matière de conservation des patrimoines.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct