logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.01.2017 à 17 H 29 • Mis à jour le 06.01.2017 à 17 H 30
Par

La DGSN dément avoir utilisé la force pour disperser le sit-in d’Al Hoceima

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a « démenti catégoriquement l’usage de la force par les éléments des forces de l’ordre lors de la dispersion d’un rassemblement de protestation, mercredi dernier dans une place publique à Al Hoceima, réfutant toutes les allégations d’arrestation ou la prise de toute autre mesure restrictive ou privative de liberté à l’encontre des manifestants », selon l’agence officielle MAP, citant une mise au point suite à des articles de presse alléguant d’une intervention « violente » des forces de l’ordre pour disperser les manifestants. La DGSN souligne que les forces de l’ordre « ont veillé à la garantie de la sécurité et à l’application de la loi suite à la tentative de certaines personnes de monter des tentes dans une place publique et d’entraver des activités dûment autorisées par les autorités publiques ». La DGSN note que « la force publique s’est contentée de déployer ses unités sur les lieux et que le chef du district de la sûreté compétent territorialement a demandé aux manifestants d’évacuer la place en leur lançant à plusieurs reprises les ultimatums légaux, suite à quoi ces personnes ont évacué la place, ce qui a donné lieu à des bousculades accidentelles en amont des avenues et des rues mitoyennes, ajoutant que l'évacuation a été accompagnée par les forces de l’ordre qui ont veillé à libérer ces avenues de tout obstacle à la libre circulation des citoyens ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct