En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.09.2018 à 00 H 26 • Mis à jour le 28.09.2018 à 00 H 26
Par
Pressions

La famille de Hayat B. mise en quarantaine par les autorités ?

Plutôt discrète depuis le début de l’affaire, la famille de la jeune femme de Tétouan tuée par la Marine royale serait sous pression de la part des autorités locales pour qu’elle ne parle pas davantage aux médias, selon les dires de l’un de ses membres.


Jointe au téléphone par Le Desk, la source nous assure que depuis hier, plusieurs fonctionnaires et de la préfecture ont insisté auprès de chacun des proches de la défunte pour qu’aucune information sur le passé de Hayat. B ne soit divulguée à la presse.


« On n’arrête pas de dire au père de Hayat de ne pas parler à la presse. Même chose pour la mère » qui a d’ailleurs été convoquée par les autorités, manifestement suite à ses déclarations filmées au site Hespress.


La même source confirme que le domicile des B. « est constamment sous étroite surveillance » et que les funérailles de Hayat ont « été encadrées par des policiers en civil qui ont interrogé le premier cercle familial sur telle ou telle personne présente lors de la procession du cercueil ».


Quant aux préparatifs pour l’immigration de Hayat., notre source affirme que « la famille n’était pas au courant et n’a aucun lien avec le financement de son départ ». « Elle avait demandé de l’argent récemment à ses parents, prétendant l’achat de livres. Rien de plus », nous explique-t-on.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct