En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.06.2019 à 03 H 01 • Mis à jour le 09.06.2019 à 03 H 01
Par et
Sahara

La France souhaite que le processus initié par Köhler se poursuive

La France apprécie le travail accompli par l’ancien envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, et souhaite que le processus qu’il a initié dans ce dossier puisse se poursuivre pour trouver une solution définitive et négociée au conflit.


Cette position de la France a été exprimée, samedi à Rabat, par le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, à l’issue de ses entretiens avec son homologue marocain, Nasser Bourita.


Lors d’un point de presse conjoint avec Bourita, le chef de la diplomatie française a qualifié de « bonne chose » le fait que l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU ait entamé un processus qui soit négocié au sujet de la question du Sahara.


Le Drian a réaffirmé également la position de son pays à l’égard du plan d’autonomie marocain, qu’il considère comme « une base sérieuse et crédible pour une solution négociée ».


Les Nations-Unies ont annoncé en mai dernier la démission de Horst Kohler pour des raisons de santé de son poste d’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Revenir au direct