logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.08.2019 à 18 H 20 • Mis à jour le 04.08.2019 à 18 H 20
Par
Etats-Unis

La tuerie d’El Paso au Texas qualifiée «d’acte de terrorisme intérieur»

Moins de vingt-quatre heures après qu’un tireur a fait vingt morts dans un supermarché de la ville d’El Paso, au Texas, l’enquête progresse rapidement. Le procureur fédéral a annoncé, dimanche 4 août, que l’attaque est considérée comme « un acte de terrorisme intérieur ». L’attentat « a été conçu pour terroriser une population civile en particulier », a-t-il affirmé, alors que l’attaque a eu lieu dans un quartier à majorité hispanique.


En ce sens, les autorités du Texas ont annoncé qu’elles allaient requérir la peine de mort contre le tireur d’El Paso, un homme blanc de 21 ans qui s’est rendu aux autorités. Il coopère avec les enquêteurs, a déclaré le chef de la police d’El Paso, Greg Allen, qui a précisé que l’homme, qui vit dans la banlieue de Dallas, s’était procuré légalement l’arme du crime.


La police a également annoncé que les autorités étaient en possession d’un manifeste dont ils soupçonnent le suspect d’être l’auteur, ce qui « indique un lien potentiel avec un crime de haine ». Dans ce document de quatre pages publié sur le site controversé 8chan, l’attaque est présentée comme une « réponse à l’invasion hispanique au Texas ». Son auteur apporte notamment son soutien à l’auteur présumé de la tuerie de Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui a tué 51 personnes dans deux mosquées au mois de mars dernier.


Sur une capture d’écran de caméra de surveillance, mise en ligne par la chaîne locale KTSM, on voit le jeune homme entrer dans le supermarché armé d’un fusil, les oreilles couvertes d’un casque anti-bruit.


Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, avait déjà déclaré dans la nuit que la tuerie s’apparentait à un crime de haine, à caractère raciste. « Je ne veux pas m’avancer au-delà des preuves », avait-il cependant ajouté. Sur Twitter, le président Donald Trump a dénoncé un « acte de lâcheté ». « Je sais que je me tiens aux côtés de tout le monde pour condamner l’acte odieux d’aujourd’hui. Aucune raison ni excuse ne justifiera jamais de tuer des innocents », écrit-il.


Avec vingt morts et vingt-six blessés, il s’agit de la huitième fusillade la plus meurtrière aux Etats-Unis.


– Avec Agences

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct