logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.01.2022 à 00 H 54 • Mis à jour le 01.01.2022 à 07 H 03
Par
Pandémie

La wilaya de Casablanca-Settat appelle à privilégier le télétravail

Les administrations publiques, les collectivités territoriales, les institutions, les entreprises et les sociétés publiques et privées au niveau de la région sont appelées à inciter leurs personnels à travailler à distance

La wilaya de la région Casablanca-Settat a exhorté toutes les administrations publiques, les collectivités territoriales, les institutions, les entreprises et les sociétés publiques et privées au niveau de la région, à inciter leurs personnels à travailler à distance autant que faire se peut, rapporte ce vendredi soir l'agence de presse MAP.


Dans un communiqué, la wilaya explique que cette démarche intervient dans le cadre des mesures visant à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), en tenant compte de l'évolution de la situation épidémiologique suite à la hausse du nombre des contaminations aux nouveaux variants, et en consolidation des efforts visant à lutter contre cette pandémie, à même de préserver la santé des citoyennes et des citoyens.


La wilaya de la région Casablanca-Settat insiste, à cet égard, sur la nécessité d'adhérer à toutes les mesures édictées concernant l'obligation de disposer du pass vaccinal pour accéder aux lieux de travail et aux unités de production, de veiller à ce que tous les employés et ouvriers soient vaccinés, de respecter les mesures préventives dans les administratives et unités de production, de continuer à prendre les précautions nécessaires telles que le port correct du masque, la mise à disposition des moyens et matériels de stérilisation ainsi que la distanciation physique.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct