S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.02.2023 à 21 H 07 • Mis à jour le 16.02.2023 à 21 H 11 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Presse

L’agence de presse MAP annonce avoir été la cible de cyber-attaques DDOS

Dans un communiqué diffusé ce jeudi, l'agence de presse MAP annonce avoir été ciblé par des cyber-attaques DDOS. Ses différents n'étaient en effet pas disponibles à un moment de la journée.


Pour la MAP, les attaques en question ont commencé depuis ce lundi, fait-on savoir. « Les différents sites web de l’Agence marocaine de presse (MAP) ont été la cible, depuis lundi dernier, d’une attaque Deny service (DDOS), qui a causé de nombreuses perturbations rendant leurs accès difficiles », souligne l'agence de presse.


« Cet incident grave ne peut pas être expliqué en dehors des tensions géopolitiques qui pèsent sur la région, en témoigne l’intensité de cette cyber-attaque contre un établissement public », ajoute la même source.


On précise par ailleurs que « les ingénieurs de la MAP ont constaté un flux anormalement massif qui a saturé la bande passante des liens Internet où sont hébergés ces sites, avant de déclarer l’incident au MACERT, le Centre de veille de la Direction générale de la sécurité des systèmes d’information (DGSSI) ».


« Une fois l’attaque constatée, les ingénieurs de la MAP ont mis en place une cellule de crise avec leurs partenaires pour éviter une indisponibilité totale des sites web et renforcer la sécurité au niveau des dispositifs de sécurité mise en place pour faire face aux perturbations qui peuvent survenir », peut-on lire.


« Une attaque par déni de service est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service et d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser », conclut le communiqué.


Pour rappel, plutôt dans la semaine, l'agence de presse algérienne APS avait accusé le Maroc d'être derrière des attaques ayant ciblé son portail.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct