En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.09.2019 à 11 H 50 • Mis à jour le 09.09.2019 à 11 H 50
Par
Nucléaire

L’AIEA confirme l’installation par l’Iran de centrifugeuses avancées

L’Iran a commencé à installer des centrifugeuses avancées capables de procéder à un enrichissement plus rapide de l’uranium, a confirmé lundi l’Agence internationale de l’énergie atomique.


Cette mesure, annoncée la semaine dernière par Téhéran, est la troisième étape de son désengagement progressif de l’accord de 2015 en riposte au retrait des Etats-Unis, en mai 2018, et au rétablissement des sanctions américaines qui avaient été levées après la négociation du Plan d’action global commun (PAGC ou JCPOA en anglais), le nom officiel de l’accord de 2015.


Aux termes du PAGC, l’Iran n’a le droit d’enrichir l’uranium qu’à l’aide d’environ 5.000 centrifugeuses de première génération (IR-1).


Mais l’Iran a informé l’AIEA qu’il procédait à des modifications afin de préparer des cascades de 164 centrifugeuses IR-2m et IR-4, a déclaré lundi un porte-parole de l’agence onusienne, chargée de veiller à la bonne application de l’accord de Vienne.


La mise en place de telles cascades de centrifugeuses du même type est normalement interdite par le PAGC.


Des inspecteurs de l’AIEA ont également pu vérifier que d’autres centrifugeuses plus avancées avaient été installées ou étaient en cours d’installation.

Revenir au direct