En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.01.2018 à 14 H 09 • Mis à jour le 05.01.2018 à 14 H 10
Par
Maritime

L’AML de Othman Benjelloun est-t-elle en train de prendre l’eau ?

La compagnie maritime Africa Morocco Link (AML) fruit d’une alliance entre le groupe grec Attica et BMCE Bank Of Africa « va-t-elle finir comme les précédentes tentatives de relancer le pavillon marocain ? », s’interroge le site Maritime News qui affirme que celle-ci « rencontre plusieurs difficultés depuis son lancement ».


Ainsi, après avoir abandonnée la ligne Nador-Almeria qu’elle n’est arrivée à exploiter que durant deux mois, la compagnie maritime vient de retirer de sa flotte le Diagoras, premier navire inauguré par le Roi Mohammed VI, avance le site spécialisé.


« A ce jour, la compagnie maritime n’a pu atteindre aucun des objectifs qu’elle s’était fixée : les lignes Nador-Sète, Tanger Med-Sète ou Tanger Med-Gênes sont restées des vœux pieux », précise-t-il, pointant du doigt « l’absence d’une autorité compétente pour veiller au respect des engagements pris par les compagnies maritimes (…) plus grand défi à relever par le secteur ».

Revenir au direct