logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.01.2023 à 17 H 28 • Mis à jour le 23.01.2023 à 17 H 28 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Marine royale

Lancement de l’exercice maritime Obangame Express 2023 avec la participation du Maroc

Le plus grand exercice maritime multinational en Afrique de l'Ouest et centrale a lancé sa 12 ème année avec 32 nations participantes, le 23 janvier.


Organisé à Lagos, au Nigeria, l’ Obangame Express 2023 (OE23) comprendra des scénarios de formation au port et en mer, y compris la familiarisation avec le centre d'opérations maritimes et des échanges sur les soins médicaux, les opérations de recherche et de sauvetage et les techniques d'embarquement.


Mené par les Forces navales américaines en Afrique et parrainé par le Commandement des États-Unis pour l’Afrique, l'exercice se déroule dans cinq zones du sud de l'océan Atlantique et du golfe de Guinée, s'étendant de l'île ouest-africaine de Cabo Verde aux côtes centrafricaines de l'Angola, y compris la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC).


Les 32 nations participant à OE23 sont l'Angola, le Bénin, le Brésil, le Cabo Verde, le Cameroun, le Canada, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, le Danemark, la France, le Gabon, la Gambie, l'Allemagne, le Ghana, la Guinée-Bissau, l'Italie, le Libéria , Maroc, Namibie, Pays-Bas, Nigéria, Pologne, Portugal, République du Congo, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Sierra Leone, Espagne, Togo et États-Unis. Y participent également la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC).

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct