En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.11.2016 à 07 H 31 • Mis à jour le 16.11.2016 à 07 H 31
Par
Etats-Unis

L’ancien maire de New York Rudy Giuliani pressenti à la tête de la diplomatie

Dans un climat tendu, le président élu Donald Trump poursuit des discussions délicates pour dessiner les contours de sa future administration, dans laquelle l’ancien maire de New York Rudy Giuliani est pressenti pour diriger la diplomatie américaine.Bien que sans mandat depuis 15 ans et dépourvu d’expérience significative sur les questions diplomatiques, l’indéfectible soutien de Donald Trump conserve aux Etats-Unis l’image du « maire de l’Amérique », celui qui a remis New York debout après les attentats du 11 septembre 2001 et inscrit la lutte contre le terrorisme dans les prérogatives du poste.« Son nom a été mentionné sérieusement en lien avec le poste de secrétaire d’Etat, une fonction pour laquelle il est qualifié et un travail qu’il ferait vraiment bien », a déclaré sur Fox News Kellyanne Conway, qui a dirigé la campagne de Donald Trump et reste très impliquée dans la mise en place de la future administration. Ancien procureur rendu célèbre par son passage à la mairie de New York (1994-2001), Rudy Giuliani, 72 ans, avait également été cité pour le poste de ministre de la Justice. Il a fait preuve d’un soutien sans faille envers Donald Trump, qu’il connaît depuis plusieurs décennies et a été pendant la campagne l’un de ses plus proches conseillers.Le nom du diplomate John Bolton, ancien ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU et ferme partisan de l’invasion de l’Irak en 2003, a également été avancé pour diriger la diplomatie.

Par
Revenir au direct