logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.09.2022 à 12 H 40 • Mis à jour le 08.09.2022 à 12 H 40 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Exploration

Le Canadien Aya Gold & Silver confirme le « potentiel énorme » de sa mine de Boumadine

Aya Gold 1 Silver

La société minière canadienne Aya Gold &  Silver Inc. vient d’annoncer les premiers résultats de forage et les intersections minéralisées du programme d'exploration argentifère effectués en 2022 sur le site de Boumadine au Maroc.


Il en résulte que toutes les intersections sont en longueurs de carotte  l'équivalent Ag (argent)est basé sur une récupération de 100 % avec les ratios suivants calculés selon les prix au 7 septembre 2022 : 1 g/t Au : 93,4 g/t Ag  1 % Cu : 130,4 g/ t Ag  1 % Pb : 31,8 g/t Ag  1 % Zn : 54,1 g/t Ag)


Aussi, le corridor minéralisé principal, qui peut maintenant être suivi sur 2,7 kilomètres est ouvert aux deux extrémités latéralement et en profondeur.


9 116 m de forage a été complété au 31 août dernier, sur 6 sections différentes, pour un total de 43 forages.


Aya confirme donc la continuité de la structure minéralisée entre la zone centrale et la zone sud, étendant la minéralisation sur cette section d'exploration.


Il a été décidé l’extension du forage initial de 7 500 m à 13 500 m sur la base « des résultats prometteurs à ce jour », annonce la société minière.



« Nous sommes ravis de ces résultats de forage à haute teneur à Boumadine, qui indiquent une minéralisation sur 2,7 kilomètres et confirment notre conviction que Boumadine a un potentiel énorme », a déclaré Benoit La Salle, PDG d’Aya. « Les résultats à ce jour démontrent un système polymétallique robuste, proche de la surface, avec une continuité dans plusieurs lentilles qui reste ouvert dans toutes les directions. En particulier, le trou BOU-DD22-036 qui est une intersection très riche sur la section la plus au sud avec amplement d'espace pour s'étendre au fur et à mesure. Nous élargissons notre programme de forage et notre compréhension du système de minéralisation, nous devenons plus confiants dans le potentiel de réaliser la prochaine grande découverte au Maroc », assure-t-il.


« Boumadine représente notre prochaine étape de croissance, avec Zgounder, où nous mobilisons également des appareils de forage et déployons des ressources pour ajouter des onces à haute teneur », poursuit La Salle. « Notre objectif à Boumadine à court terme sera le forage intercalaire dans les cibles des zones centrale et sud, complétant d'autres trous d'extension en profondeur et le long de la tendance principale, ceci en évaluant le potentiel de faire des découvertes supplémentaires le long de ce système hydrothermal riche en minéraux de plus de 6 kilomètres », conclut-il.


Pour rappel, le site minier de Boumadine, situé dans la région du Drâa-Tafilalet, dans les montagnes de l'Anti-Atlas, à environ 240 km de Ouarzazate est une structure polymétallique contenant de l’or, du cuivre, du plomb et du zinc. Une évaluation économique préliminaire publiée en 2019 a indiqué que le projet peut produire 1,304 million d’onces équivalents or sur douze ans.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct