En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.03.2017 à 19 H 41 • Mis à jour le 23.03.2017 à 19 H 41
Par

Le cas Ali Aarrass examiné par la Cour de cassation le 29 mars

Le cas du Belgo-Marocain Ali Aarrass condamné à 12 ans de prison en appel en 2012 pour terrorisme après des aveux dont la légalité a été mise en doute par des experts de l’ONU sera examiné le 29 mars par la Cour de cassation de Rabat, rapporte le quotidien belge Le Soir. “Une échéance longtemps espérée par le détenu et ses proches qui se matérialise enfin” , ajoute le journal. La Cour de cassation ne jugera pas les faits mais contrôlera la légalité de la décision de la Cour d’appel. “ Nous avons déposé de longues conclusions” , explique au Soir, Me Nicolas Cohen, un des avocats d’Aarrass qui fera le déplacement au Maroc pour assister aux débats et défendre la rétractation des aveux condamné.

Revenir au direct