En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.01.2020 à 15 H 14 • Mis à jour le 20.01.2020 à 15 H 16
Par
Libertés

Le collectif de Noureddine Ayouch «outré» face à la vague d’arrestations

L’association du publicitaire Noureddine Ayouch prend position au sujet des violations de la liberté d’opinion. Dans un communiqué publié ce lundi, le collectif Démocratie &  Libertés dit « condamner la diffamation, l’insulte et l’atteinte à la vie privée », mais reste «  outré devant une telle vague de répression et de condamnations démesurées par rapport aux faits incriminés ».


Le CDL rappelle les que « les interpellations, les arrestations, les poursuites judiciaires, les condamnations pour délit d’opinion se succèdent et se multiplient et témoignent d’une orientation sécuritaire inquiétante et inacceptable ».


Selon le CDL, « cette vague de condamnations est anticonstitutionnelle et est en porte-à-faux avec les normes et lois internationales en la matière. » De plus, elle porterait, selon toujours la même source, préjudice à l’image du pays. Au final, le collectif demande la libération des jeunes et le respect de la liberté d’opinion.


Le communiqué fait allusion aux dizaines d’arrestations de ces dernières semaines, de journalistes, de Facebookeurs ou de rappeurs s’étant exprimé sur les réseaux sociaux. Le comité de soutien aux prisonniers d’opinion recense pas moins de 17 cas de personnes poursuivies, soit en état de liberté ou d’arrestation, mais aussi de personnes condamnés à des peines de prison ferme.

Revenir au direct