En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.01.2018 à 17 H 28 • Mis à jour le 06.01.2018 à 17 H 28
Par
Rallye

Le “Dakar” de retour en Algérie après 25 ans d’absence ?

La dernière fois où le célèbre rallye international Dakar est passé par le territoire algérien remonte à 1993. Parti de Paris, il avait rejoint l’Algérie après un passage par le Maroc avant de se rendre en Mauritanie puis au Sénégal, sa dernière étape. Depuis cette année, la compétition, qui fut pendant quelques années Paris-Alger-Dakar, n’a plus jamais traversé l’Algérie. Depuis 2009, pour cause de menaces d’attentats terroristes, le célèbre rallye s’est délocalisé en Amérique du Sud.


Aujourd’hui, les organisateurs du Dakar veulent remettre un pied en Afrique, plus précisément en Algérie, un pays qui a longtemps symbolisé le mythique rallye. Début décembre, Amaury Sport Organisation, l’organisateur du Dakar, a transmis aux autorités algériennes une proposition officielle. Dans ce document, consulté par TSA, l’organisme français propose d’organiser un « Dakar Séries », « un rallye professionnel et amateur de 6 jours, à partir de septembre 2018 ».


« Cet événement serait organisé selon les plus hauts standards d’organisation et bénéficierait d’une couverture médiatique d’envergure mondiale (…) Le Dakar Series Algérie serait l’opportunité unique, pour la famille Dakar, de remettre un pied en Afrique après 10 ans de présence en Amérique du Sud », souligne le document.


S’il est organisé, le rallye algérien portera le nom « Le Dakar Series Algérie ». Le document ne fournit pas de détails sur le parcours du futur rallye algérien. Mais, selon nos informations, l’Algérie est, pour l’heure, le premier pays d’Afrique à avoir reçu une telle offre de la part des organisateurs du Dakar.


Une offre intervenue à la même période d’une autre proposition : celle d’organiser une étape du Tour de France de cyclisme​ en Algérie. Les deux événements sont organisés par le même organisme, à savoir Amaury Sport Organisation. Son directeur, Christian Prud’homme, avait effectué en décembre un séjour en Algérie où il a rencontré plusieurs hauts responsables dont le ministre de la Jeunesse et de​s Sports. Les autorités algériennes n’ont toujours pas répondu aux deux propositions.

Revenir au direct