En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.10.2018 à 00 H 08 • Mis à jour le 07.10.2018 à 00 H 21
Par et
Turquie

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi “tué par une équipe venue de Riyad”

Les autorités turques pensent que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, porté disparu depuis qu’il s’est rendu mardi au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, a été tué à l’intérieur du consulat, a-t-on appris samedi auprès de deux sources turques.


« Les premières conclusions de la police turque sont que M. Khashoggi a été tué au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul. Nous pensons que le meurtre était prémédité et que le corps a ensuite été déplacé du consulat », a dit à Reuters un représentant turc.


Une information qui a été confirmé par d’autres sources au Washington Post qui décrit qu’une équipe de 15 tueurs spécialement dépêchés à Istanbul par Riyad.


Plus tôt samedi, le consulat général d’Arabie saoudite a déclaré à Reuters que les autorités saoudiennes participaient à la recherche de Khashoggi et a écarté l’idée d’un enlèvement du journaliste.


Vendredi, le prince héritier saoudien, Mohamed ben Salman, a déclaré que les autorités saoudiennes permettraient que des Turcs viennent inspecter le consulat à Istanbul, les autorités d’Ankara et de Ryad donnant des comptes rendus différents de l’affaire.


Jamal Khashoggi, qui s’est exilé aux Etats-Unis il y a un an, craignant que ses opinions ne lui valent des représailles, s’est rendu mardi au consulat d’Arabie à Istanbul. A en croire Ankara, rien ne dit que le journaliste est bel et bien ressorti du consulat, tandis que pour Ryad, il est ressorti après le rendez-vous qu’il y avait eu.


Khashoggi a quitté l’Arabie en septembre 2017 quand les autorités l’ont sommé de cesser de s’exprimer sur Twitter. Au cours de l’année écoulée, il a écrit une série d’articles publiés par le Washington Post, dans lesquels il dénonçait l’attitude de Ryad à l’égard du Qatar et s’indignait de la guerre au Yémen, de la répression politique ou de la censure.


La chaîne de télévision turque NTV a rapporté samedi que le parquet turc avait ouvert une enquête sur la disparition de Khashoggi.

Revenir au direct