En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.10.2018 à 15 H 08 • Mis à jour le 06.10.2018 à 21 H 21
Par
Melilla

Le Maroc prêt à rapatrier d’Espagne ses mineurs clandestins ?

La secrétaire d’État à la Sécurité, Ana Botella, a annoncé en fin de semaine à Melilla que le Maroc avait montré sa volonté d’accepter le rapatriement des mineurs étrangers non accompagnés (MENA) marocains, à condition qu’ils puissent être identifiés pour être remis à leurs familles, a indiqué Europa Press.


Lors d’une conférence de presse, la responsable espagnole a rappelé que lors de la dernière réunion du Groupe permanent hispano-marocain sur les migrations, tenue le 14 septembre à Essaouira, les autorités marocaines ont accepté le principe de l’identification de ses mineurs non accompagnés résidant en Espagne, afin qu’ils soit renvoyés dans leurs familles au Maroc.


Botella a admis que jusqu’à présent, le Maroc n’avait pas accepté le rapatriement de ses mineurs, mais qu’il en est désormais autrement. Elle a néanmoins souligné que « certaines procédures » étaient nécessaires pour renvoyer ces mineurs au Maroc car la législation espagnole « est très stricte en matière de protection de l’enfant » et qu’une série de garanties devaient être fournies avant de rendre ces enfants à leurs familles.


De son côté le président de la ville autonome de Melilla, Juan José Imbroda, a déclaré qu’il soumettra à Botella la liste des 400 enfants marocains actuellement présents dans sa ville, a indiqué EFE, doutant cependant de l’engagement de Rabat : « une liste de 200 mineurs » ayant déjà été présentée « il y a plus de six mois, sans faire l’objet d’une réponse des autorités marocaines », a-t-il souligné.


L’entrée en Espagne des mineurs étrangers non accompagnés (MENA) a augmenté, en 2017, de 398 % par rapport à 2016 et de 566 % par rapport à 2015, selon le rapport annuel du Bureau du Procureur, consulté par Europa Press.


Sur les 2 345 mineurs étrangers non accompagnés arrivés en Espagne, la plupart d’entre eux viennent du Maroc (56,3 %).

Revenir au direct