En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.09.2016 à 14 H 14 • Mis à jour le 18.09.2016 à 14 H 16
Par
Crise ouverte

Le ministre de la Justice Mustapha Ramid écarté de toute décision pour les législatives

La crise qui couve entre le ministère de l’Intérieur et le PJD prend des proportions inquiétantes à quelques semaines de la tenue des législatives. Dans un bref message posté en fin de matinée sur sa page Facebook, le ministre de la justice, Mustapha Ramid a implicitement accusé le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, quant au risque potentiel de dérives qui pourraient ternir ces élections. « Durant les élections communales précédentes, le ministre de la Justice et des Libertés décidait en commun accord avec le ministre de l’Intérieur pour tout ce qui a trait aux élections. Actuellement, à quelque trois semaines des législatives du 7 octobre, il se passe des choses bizarres et mystérieuses !… », a écrit Ramid. « Le ministre de la justice et des libertés n’est pas consulté et ne décide en rien concernant cela, ce qui implique qu’il ne pourrait être tenu responsable d’une quelconque bassesse, d’une régression, d’un dépassement ou d’une dérive ».

Par @StitouImad
Revenir au direct