En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.02.2021 à 16 H 55 • Mis à jour le 28.02.2021 à 16 H 55
Par
Droits

Le mouvement Maan plaide pour le droit de vote des MRE et propose des solutions

Dans un communiqué diffusé ce 28 février et reçu par Le Desk, le mouvement Maan prend position sur le vote de la diaspora marocaine. « Le vote des Marocains résidents à l’étranger (MRE) fait partie des sujets politiques longtemps laissés en marge des réformes des lois électorales, alors même qu’il redevient d’actualité à l’approche de chaque élection, qu’elle soit locale ou nationale », explique-t-on, faisant allusion aux batteries de réformes actuellement en cours.


Sur ce point, le mouvement, constitué par de jeunes cadres, dit être déçu de l’absence de ce point dans « la publication des projets de lois organiques régissant les prochaines échéances électorales », précise le communiqué.


Estimés à près de 6 millions de personnes, Maan rappelle que l’apport des MRE « à l’économie nationale est considérable puisque leur transfert d’argent représente 5 % du produit intérieur brut du pays », peut-on lire.


Pour améliorer la situation, le mouvement Maan propose de réfomer l’article 22 de la loi organique 04.21. Celle-ci énonce « que les MRE peuvent se porter candidats aux élections au niveau des circonscriptions locales et nationales –  mais aussi régionales (…) mais aucun siège ni circonscription spécifique ne leur sont dévolus. La diaspora est également dans l’impossibilité de pouvoir voter dans les pays où résident ses membres », relève Maan.


Les principaux amendements proposés par Maan sont : la modification de l’article 1 « afin d’attribuer dans un premier temps, 10 % des sièges alloués aux circonscriptions locales ». « Le Mouvement Maan propose donc de garder le même nombre de membres de la chambre des représentants, ce qui signifie que la nombre de sièges de MRE au Maroc diminuera de 30 sièges pour se situer à 365 sièges (listes locales et régionales comprises) », indique le communiqué.


Ensuite, on propose également la modification de l’article 2, « en vue de créer des circonscriptions des MRE ». L’idée avancée par Maan est d’attribuer deux circonscriptions. « Une première européenne, et une deuxième dédiée au 4 autres continents. La circonscription européenne sera dotée de 20 sièges (L’Europe abritant un nombre plus important de citoyens Marocains) », étaye l’organisation.


Deux autres modifications sont aussi soumises : celle de l’article 22 (octroyant aux MRE, la possibilité de candidater dans les circonscriptions qui leur sont allouées, en plus des circonscriptions locales et régionales), et enfin celle de l’article 72 pouvant « faciliter la participation au vote des MRE, en expérimentant la possibilité de voter dans les ambassades et consulats du Royaume dans le monde, ainsi que la suppression du vote par procuration. Le vote électronique pourra également être expérimenté auprès de la diaspora, avant de le généraliser à toutes les échéances électorales nationales, après évaluation. L’adoption de cette expérimentation ancrera ainsi l’exercice démocratique du modèle marocain », affirme-t-on pour conclure les propositions.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct