S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.12.2023 à 15 H 37 • Mis à jour le 05.12.2023 à 15 H 37 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Éducation nationale

Le niveau des élèves en détérioration, le Maroc recule sur le classement PISA

Le niveau des élèves marocains « s’est détérioré depuis 2018 », révèlent les résultats de l’édition 2022 du programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) piloté par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Au total, 6 867 élèves issus de 177 établissements publics des cycles secondaires collégial et qualifiant des différentes régions du Maroc ont participé à cette édition, précise le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports dans un communiqué.


Lors de cette édition, les élèves marocains ont obtenu des résultats inferieurs à la moyenne de l’OCDE dans les trois domaines de l’étude, avec 365 points en culture mathématique, 365 points en culture scientifique et 339 points en compréhension de l’écrit. Ces résultats représentent un recul par rapport à ceux de l’édition de 2018, où les élèves marocains avaient obtenus respectivement 368 points, 377 points et 359 points dans les trois domaines.


Ainsi, dans le Classement Pisa 2022 qui englobe 81 pays, le royaume arrive en 71ème position en culture mathématique, au 79ème rang en compréhension de l’écrit et en 76ème position en culture scientifique, perdant ainsi 9 places sur les deux derniers champs, détaille le ministère.


Les conclusions de l’étude mettent ainsi en avant la crise d’apprentissage dans les établissements publics, et confirment tous les diagnostics nationaux et internationaux de la situation de l’éducation nationale au Maroc. Pour le ministère, il s’agit donc d’une « problématique prioritaire à adresser, selon une approche de responsabilité, de transparence et d’urgence telle qu’adoptée par le Ministère de l'Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports dans le cadre de la feuille de route 2022-2026 ».

 

Cette approche, rappelle le département dirigé par Chakib Benmoussa, a été introduite depuis septembre 2023, dans les écoles pionnières au profit de 320 000 élèves, à travers un paradigme d’apprentissage intégralement revu, avec une évaluation individuelle et contrôlée par des partenaires externes, qui semble déjà porter ses fruits. Comme le souligne le ministère, la première évaluation du niveau des élèves révèle que la majorité́ d’entre eux de la 2ème à la 6ème  année du primaire affichent une amélioration sensible des taux de maitrise dans les compétences évaluées.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct