En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
31.03.2019 à 13 H 17 • Mis à jour le 31.03.2019 à 13 H 17
Par
Vatican

Le pape François à Rabat : «L’Eglise ne grandit pas avec le prosélytisme»

Devant un parterre de prêtres et de religieuses vivant au Maroc, le pape François a tenu en fin de matinée un discours suivi d’un angélus à la Cathédrale Saint-Pierre de Rabat. Etait présent, le Frère Jean-Pierre Schumacher, rescapé du monastère de Tibhirine en Algérie où des prêtres avaient été massacrés durant la décennie noire. Celui-ci vit actuellement dans un monastère de Midelt. Le pape, durant la cérémonie à la Cathédrale, s’est présenté à lui pour le saluer.


Les membres du Conseil œcuménique des Eglises étaient également présents, représentant les cinq églises du pays (catholique, anglicane, évangélique, orthodoxe russe et grecque). Le pape a également rendu hommage à sœur Esilia, âgée de 97 ans, franciscaine depuis 80 ans et présente au Maroc depuis 40 ans.


Lors de son discours, le pape a insisté sur les chemins de la mission chrétienne qui selon lui, « ne passent pas par le prosélytisme, qui conduit toujours à une impasse, mais à la manière d’être avec Jésus et avec les autres. Comme le dit Benoit XVI : l’Eglise ne grandit pas par le prosélytisme mais par attraction », a-t-il précisé.


L’occasion également pour le chef de l’Eglise catholique de saluer le travail des religieux au Maroc  : « ainsi vous démasquez et réussissez à mettre en évidence toutes les tentatives d’utiliser les différences et l’ignorance pour semer la peur, la haine et le conflit. Parce que nous savons que la peur et la haine, nourries et manipulées, déstabilisent et laissent spirituellement sans défense nos communautés », a-t-il notamment déclaré.


Une messe au complexe sportif Moulay Abdallah est prévue à 15H30.


Par
Revenir au direct