logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.02.2021 à 15 H 37 • Mis à jour le 19.02.2021 à 17 H 19 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Litige

Le parlementaire du PJD Samir Abdelmoula entendu par la police à Tanger

Des sources médiatiques ont relayé une fausse information sur l’arrestation, ce jeudi, du parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD) et ex-président de conseil communal de Tanger, Samir Abdelmoula, alors qu’il faisait, selon ces médias, l’objet d’un mandat d’arrêt national pour une affaire de « chèques sans provision ».


De sources proches, nous apprenons qu'il n'a en fait pas été interpellé et jouit de son entière liberté ayant aplani un litige immobilier pour lequel il a été appelé par la police de Tanger à signer un procès-verbal y mettant terme à l'amiable. Le différend, selon nos sources, portait sur un montant de 157 000 dirhams et non d'1,6 million de dirhams comme l'ont affirmé certains médias.


Par ailleurs, et sans lien avec cette affaire, l’ancien membre du PAM et ex-homme d'affaires dans le secteur du transport maritime (Comarit-Comanav) avait été condamné à une amende de 15 millions de dirhams en faveur de l'administration des Douanes au terme d’un procès en première instance pour « détention de biens à l’étranger sans autorisation de l’office des changes et non-déclaration de celles-ci ».


D’après nos sources, la phase d’appel s’est ouverte ce 17 février mais a été reportée en raison de l'absence de l’intéressé. La prochaine audience est prévue pour le 14 avril.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct