En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.08.2017 à 10 H 32 • Mis à jour le 04.08.2017 à 10 H 32
Par
Amériques

Le parquet vénézuélien veut bloquer la Constituante

Le parquet général du Venezuela a demandé à la justice d’annuler l’inauguration de l’Assemblée constituante, prévue ce vendredi, en raison de soupçons de manipulation du vote par les autorités.


La société Smartmatic, qui travaille sur le système de vote électronique au Venezuela depuis 2004, a affirmé mercredi qu’au moins un million de voix avaient été manipulées lors du scrutin de dimanche dernier.


“L’enquête préliminaire laisse penser que des délits ont été commis par les fonctionnaires du Conseil national électoral et d’autres personnes liées au CNE” , a déclaré le bureau de la procureure générale Luisa Ortega, dans un communiqué.


Le parquet dit s’appuyer sur les accusations de Smartmatic, rejetées par le président Nicolas Maduro et par le CNE.


L’élection de l’Assemblée constituante a été boycottée par l’opposition, qui a appelé à une manifestation vendredi dans le centre de Caracas.


Les opposants redoutent que cette nouvelle assemblée, que plusieurs pays dont les Etats-Unis ont refusé de reconnaître, octroie les pleins pouvoirs au chef de l’Etat.


Nicolas Maduro estime que la création de cette Constituante apaisera le pays après quatre mois de manifestations antigouvernementales qui ont fait plus de 120 morts, dans un pays miné par les pénuries et la récession.


Ces deux dernières semaines, quatre maires appartenant à l’opposition ont été condamnés à des peines de prison pour avoir autorisé des rassemblements dans leurs villes. Ils sont tous en fuite.

Revenir au direct