En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.09.2018 à 18 H 52 • Mis à jour le 26.09.2018 à 18 H 52
Par
Migrants

Le pilote espagnol du «go fast» arraisonné: un multirécidiviste notoire

L’Espagnol impliqué dans l’incident du « go fast » ayant causé la mort de la jeune Hayat. B , qui est lui indemne, a de nombreux antécédents judiciaires, y compris des faits de violence de genre, indique l’agence Europa Press.


L’homme impliqué dans cet incident, ayant reçu la promesse de toucher 5 000 euros pour la traversée et ayant refusé d’obtempérer aux tirs de sommations de la Marine royale, dont l’identité répond à l’acronyme J. D. Q., a de nombreux antécédents comme étant l’auteur de 25 infractions, huit fautes, 16 arrestations et deux chefs d’accusation, selon des informations obtenues auprès de la Guardia Civil.


Entre autres, il a des antécédents de violence sexuelle avec interdiction de s’adresser à la victime depuis février dernier.


Le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez est en contact direct avec l’ambassadeur d’Espagne à Rabat et le Consul général de Tétouan afin de recueillir toutes les informations possibles sur l’incident, comme l’ont assuré des sources du ministère des Affaires étrangères espagnol.

Revenir au direct