En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.12.2019 à 09 H 25 • Mis à jour le 20.12.2019 à 09 H 25
Par
Maroc-Espagne

Le PSOE dénonce la souveraineté unilatérale du Maroc sur les eaux adjacentes avec l’Espagne

Le parti socialiste espagnol (PSOE) a estimé aujourd’hui que la délimitation des eaux marocaines adjacentes aux îles Canaries, Ceuta et Melilla devrait se faire par « accord mutuel » et dans le cadre du « respect » de la Convention des Nations Unies sur la mer, rapporte l’agence EFE.


Dans une déclaration, son secrétaire aux relations internationales, Hector Gomez, a exprimé sa « profonde préoccupation » face à la nouvelle concernant les deux projets de loi sur la délimitation de l’espace maritime marocain approuvés par la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants.


« La délimitation des eaux marocaines adjacentes aux îles Canaries, à Ceuta, à Melilla et à tout autre territoire espagnol doit se faire d’un commun accord entre les deux pays et dans le strict respect du droit international », a-t-il déclaré, soulignant que la position du PSOE en la matière sera « ferme et sans concessions ».


Pour Héctor Gómez, « des initiatives unilatérales comme celle-ci ne font que contribuer à créer de l’agitation et du bruit inutile autour d’une question qui devrait être traitée, comme elle l’a été jusqu’à présent, par le biais du dialogue que l’Espagne maintient avec le Maroc ».


« Au PSOE nous défendons, comme il ne peut en être autrement, la coopération entre les pays pour atteindre des points d’accord mutuel dans le cadre du respect de la Convention des Nations Unies sur la mer, qui dispose de mécanismes auxquels on peut recourir pour régler ces questions au cas où on ne parviendrait pas à un tel accord », a-t-il conclu.

Par
Revenir au direct