En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.06.2020 à 22 H 11 • Mis à jour le 14.06.2020 à 00 H 21
Par
Santé

Les 700 cas actifs de Covid-19 regroupés à l’hôpital de campagne militaire de Benslimane et à Ben Guérir

D’après un communiqué diffusé par les ministères de l’Intérieur et de la Santé, les 700 actuels cas actifs de Covid-19 seront regroupés au sein de deux structures sanitaires spécialisées, localisées respectivement à Benslimane et Ben Guérir.


Le communiqué ajoute que cette décision a été prise afin de « libérer les hôpitaux à travers le Royaume et pouvoir y soigner les autres types de maladies ». Les Forces Armées Royales avaient mis en place un hôpital militaire de campagne Covid-19 à Benslimane. La structure en question est en capacité d’accueillir jusqu’à 360 malades, dont 40 lits dédiés aux soins intensifs et 20 lits aux cas admis en réanimation.


Quant à Ben Guérir, hormis l’hôpital provincial de Rhamna, aucune structure civile sur place n’est en mesure d’accueillir la totalité des 340 malades restants, à moins que des installations du Groupe OCP n’aient été mises à contribution. Un hôpital de campagne militaire a-t-il été mis sur pied en appoint ? Au début de la crise, Ben Guerir a été le théâtre d’un cluster au sein de la base militaire aérienne de la localité. Au 17 avril, ce foyer  avait compté plus de 208 militaires. 


Dans le communiqué diffusé ce soir, on précise également que le regroupement sera accompagné de « la poursuite des mesures de dépistage massif de l’ensemble des personnes en contact, de même qu’au niveau des entreprises et des espaces professionnels sur tout le territoire national ». La mesure permettra d’accélérer, à partir du 20 juin, le processus de levée progressive du confinement et ce, tout en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique du pays, indique-t-on.





Revenir au direct