S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.01.2023 à 14 H 03 • Mis à jour le 27.01.2023 à 14 H 31 • Temps de lecture : 5 minutes
Par
Eaux usées

Les actifs de la STEP de Had Soualem cédés à la RADEEC

Une convention de cession d’actifs de la Station d’épuration des eaux usées (STEP) de Had Soualem, à la Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de la Chaouia (RADEEC) a été signée, jeudi à Had Soualem, entre l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) et la RADEEC.


Cette convention a été signée par Malika Laasri, directrice générale de MCA-Morocco, et Abderrazzak El Kaidi, directeur général par intérim de la RADEEC sous la présidence du gouverneur de la Province de Berrechid, Noureddine Ouabbou, et en présence de la directrice résidente adjointe de Millennium Challenge Corporation (MCC) au Maroc, Claudia Pirela.


Elle a pour objet le transfert à titre gracieux à la RADEEC des ouvrages, installations et équipements exécutés par l’Agence MCA-Morocco au titre de la réalisation des travaux hors-sites des projets de réhabilitation et d’extension de la zone industrielle de Had Soualem et de développement d’une nouvelle zone industrielle à Sahel Lakhyayta.


Signature de la convention de cession d’actifs de la Station d’épuration des eaux usées (STEP) de Had Soualem. Crédit: MAP


La signature de cette convention est intervenue à l’issue d’une visite guidée à la STEP au profit des industriels de la zone de Had Soualem afin de les sensibiliser sur l'importance du respect des valeurs de rejet des eaux usées fixées au niveau de leur cahier des charges et ce, afin de ne pas compromettre le bon fonctionnement de la STEP.


A cette occasion, la directrice générale de MCA-Morocco s’est dite, dans une déclaration à la presse, ravie de la signature de cette convention portant transfert de la STEP à la RADEEC, notant que cette infrastructure qui a nécessité un investissement de près de 13 millions de dollars, sera mise à la disposition des industriels.


Cette structure permet aussi d’attirer de nouveaux investisseurs dans la région vu que les normes de construction de la STEP répondent aux standards internationaux, ce qui favorise la préservation de l’environnement, a-t-elle ajouté.


Laasri a souligné aussi que la STEP permet de traiter les eaux de la zone industrielle pour pouvoir les réutiliser pour l’arrosage ou autres comme elle procède au traitement des odeurs qui affectent l’environnement de la région.


Signature de la convention de cession d’actifs de la Station d’épuration des eaux usées (STEP) de Had Soualem. Crédit: MAP


De son côté, la directrice résidente adjointe de Millennium Challenge Corporation (MCC) au Maroc, Claudia Pirela a souligné, dans une déclaration similaire, que ce projet s'inscrit dans le cadre du programme de coopération "Compact II", conclu entre les gouvernements marocain et américain, notant que la convention signée aujourd'hui démontre l’engagement de l’agence gouvernementale américaine à assurer la pérennité de ses investissements dans les zones industrielles au Maroc.


Et de relever que l’agence est très fière de son partenariat avec le ministère de l’industrie, expliquant que la Station d’épuration des eaux usées (STEP) de Had Soualem est un investissement modèle qui contribue à la protection de l’environnement au Maroc.


Quant au Directeur Général par intérim de la RADEEC, il a souligné que dans le cadre du partenariat entre MCA-Morocco, MCC et la RADEEC et avec la contribution des autorités provinciales de Berrechid, cette convention a été signée pour le transfert des ouvrages, installations et équipements de la STEP de Had Soualem à la Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de la Chaouia.


Et de poursuivre qu’en tant qu’entité d’exploitation, la RADEEC s’engage à garantir l’exploitation, l’entretien et la continuité de ce projet, notant que la Régie va se rapprocher des industriels pour pallier à tout problème qui peut entraver la bonne marche de cette station.


Il s’agit d’une station modèle qui doit servir d’exemple pour les autres régions du pays, a-t-il dit.


Pour sa part, le président l'Association des Industriels Soualem Sahel, Annas Smires Bennani a relevé que la station va permettre de traiter le rejet liquide de toute la zone de Had Soualem, notant qu’il s’agit d’une infrastructure importante qui va pouvoir traiter 6 mille mètres cubes par jour avec un investissement colossal de 130 millions de dirhams


Cette station contribue à protéger l’environnement et économiser de l’eau qui sera réutilisée pour l’arrosage, a-t-il ajouté, notant que les industriels se sont engagés avec MCA, MCC, les autorités locales à améliorer leur rejet pour préserver cette station et contribuer à la protection de l’environnement.


S’étendant sur une assiette foncière de 9 Ha mise à la disposition par la RADEEC, la STEP est dimensionnée pour assurer le traitement tertiaire des eaux usées déversées par la zone industrielle existante à Had Soualem, sa future extension et le futur parc industriel de Sahel Lakhyayta, soit un débit prévisionnel d’environ 5 100 m3 par jour, correspondant à l’équivalent des eaux usées rejetées par une ville comptant 100 000 habitants.


La construction et la mise en service de cette STEP, ayant nécessité un investissement de près de 130 millions de DH dont une contribution du Ministère de l’Industrie et du Commerce de 6,6 millions de DH, vise à améliorer l’environnement immédiat de l’Oued Merzeg où étaient déversées les eaux usées non-traitées de la zone industrielle existante, et à rehausser la qualité des eaux de baignade au niveau de la plage portant le même nom au niveau de la commune de Dar Bouazza.


Cette STEP permettra ainsi d’améliorer les performances environnementales et sociales des sociétés installées ou qui seront installées au niveau des zones industrielles concernées, ainsi que le cadre de vie des habitants des communes situées à l’aval de l’Oued Merzeg.


Pour rappel, les projets de réhabilitation et d’extension de la zone industrielle de Had Soualem et de développement d’une nouvelle zone industrielle à Sahel Lakhyayta s’inscrivent dans le cadre de la composante Sites pilotes relevant du programme de coopération "Compact II", conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement des Etats-Unis, représenté par MCC.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct