En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.01.2022 à 12 H 34 • Mis à jour le 17.01.2022 à 12 H 36
Par
Communiqué

Les emprunts contractés par les collectivités au menu du prochain Conseil de gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra, jeudi, sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, indique lundi un communiqué du Chef de gouvernement.


Le Conseil entamera ses travaux par l’examen d’un exposé de la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration sur le lancement de la marque “Morocco Tech” .


Le Conseil poursuivra ses travaux par l’examen de cinq projets de décrets, dont les trois premiers modifient et complètent les décrets relatifs aux règles régissant les opérations d’emprunts contractés par la région, la préfecture, la province et la commune.


Le quatrième projet complète le décret relatif à la composition de la commission nationale chargée de l’application des sanctions prises par le Conseil de sécurité en relation avec le terrorisme et la propagation de l’armement, leur financement et leurs modes d’exploitation.


Le dernier texte complète le décret relatif à la qualification de l’autorité gouvernementale en charge des finances en vue de prendre certaines mesures liées à l’application de la loi portant transformation de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) en société anonyme.


Le Conseil examinera par la suite l’accord, signé le 11 novembre 2021 par le gouvernement du Royaume du Maroc et l’Union panafricaine de la Jeunesse (UPA), établissant le siège de cette organisation au Maroc, ainsi qu’un projet de loi portant approbation dudit accord, avant de clore ses travaux par l’examen de propositions de nomination à de hautes fonctions, conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct