En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.07.2021 à 18 H 23 • Mis à jour le 15.07.2021 à 18 H 25
Par
Subventions

Les États-Unis accordent 1,7 MDH à l’ONG Ifker pour la restauration de mosaïques de Volubilis

Le Département d’Etat des Etats-Unis a accordé une subvention de près de 190 000 dollars (environ 1,7 millions de dirhams) à l’association Ifker pour l’Éducation environnementale et le Développement Durable. Ifker est une ONG marocaine basée dans la région Fès-Meknès. « Cette subvention appuie un projet communautaire de conservation et de restauration d’une collection de mosaïques à Volubilis – le plus grand et le plus célèbre site archéologique au Maroc – désigné site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1997. Ce site abrite aujourd’hui des dizaines de panneaux de mosaïque uniques », précise un communiqué de l’ambassade américaine à Rabat.


L,’association Ifker restaurera les mosaïques et les présentera au public dans le cadre du Fonds des Ambassadeurs pour la préservation de la culture, un programme du Département d’État géré par l’Ambassade des États-Unis à Rabat, au Maroc. « L’association organisera également des programmes d’éducation et de sensibilisation soulignant leur importance pour le patrimoine culturel marocain. Le projet s’appuiera sur le partenariat existant entre Ifker et le Getty Conservation Institute des Etats-Unis, qui fournira son expertise et une formation techniques », ajoute la même source. 


Avec cette subvention, le Département d’Etat aurait accordé plus d’un million de dollars au cours des 20 dernières années à 12 organisations marocaines, qui se consacrent à la préservation d’importants sites du patrimoine culturel. 


« Volubilis est le joyau de la couronne des sites du patrimoine marocain, et nous sommes fiers de joindre nos forces à l’Association Ifker, au Getty Conservation Institute et au Ministère de la Culture, afin d’aider à restaurer ces mosaïques historiques et à soutenir la formation professionnelle, ainsi que les programmes d’éducation et de sensibilisation pour la communauté locale », a déclaré Lawrence Randolph, Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis. « Alors que nous célébrons cette année le bicentenaire de la Légation de Tanger – notre première mission diplomatique au Maroc – et les 200 ans d’amitié entre les Etats-Unis et le Maroc, le projet Volubilis n’est qu’un excellent exemple de plus de nos solides liens culturels », a-t-il affirmé.


« Ce projet contribuera au développement économique et social de la région du Massif de Zerhoun », a déclaré Zoubir Chattou, président de l’association Ifker. Et de renchérir : « Notre association, qui travaille en étroite collaboration avec les populations locales, vise, dans le cadre de ce projet, à relancer les opportunités touristiques post-COVID-19, créer des emplois et participer au renforcement de l’attractivité économique et culturelle de la région ». 


L’Association Ifker impliquera les jeunes et les travailleurs de la communauté locale dans le processus de restauration, en leur fournissant une formation professionnelle destinée à créer des moyens de subsistance dans les domaines de la préservation historique et du tourisme. Une exposition des mosaïques restaurées attirera les visiteurs marocains et internationaux à Volubilis.

 

La subvention Ifker est la première depuis que les Etats-Unis et le Maroc ont signé un accord sur les biens culturels le 14 janvier 2021, s’engageant à travailler ensemble pour lutter contre le pillage des biens culturels et renforcer les partenariats en matière de protection des biens culturels. 


Créée en 2014 à Moulay Idriss Zerhoun, Ifker est soutenue par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), l’ambassade britannique à Rabat, le ministère délégué à l’Environnement, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) ou encore le ministère de l’Agriculture.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct