En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.07.2020 à 15 H 25 • Mis à jour le 07.07.2020 à 15 H 25
Par
Données

Les Etats-Unis envisagent une interdiction de l’appli chinoise TikTok

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a indiqué que les États-Unis envisageaient « certainement » une interdiction des applications chinoises de médias sociaux telles que TikTok, évoquant des risques présumés de partage de données privées des utilisateurs avec le gouvernement de Pékin.


« Je ne veux pas m’avancer le président, mais c’est quelque chose que nous examinons », a déclaré Pompeo à la chaîne Fox News. Lorsqu’on lui a demandé s’il recommandait de télécharger TikTok, Pompeo a répondu : « Seulement si vous voulez que vos informations privées soient entre les mains du Parti communiste chinois. »


Les législateurs des deux partis des États-Unis ont déjà exprimé des préoccupations au sujet de l’application en rapport avec les lois chinoises qui exigent que les entreprises du pays « soutiennent et coopèrent avec le travail de renseignement contrôlé par le Parti communiste chinois ».


Le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, et le sénateur républicain Tom Cotton avaient demandé au précédent directeur de Renseignement national de l’époque, Joseph Maguire, dans une lettre en octobre dernier, de vérifier si l’application posait des « risques pour la sécurité nationale ».

 

« Les experts en sécurité ont exprimé leur inquiétude quant au vague patchwork de lois chinoises sur le renseignement, la sécurité nationale et la cybersécurité, obligeant les entreprises chinoises à soutenir et à coopérer avec les activités de renseignement contrôlées par le Parti communiste chinois », ont-ils écrit.


Les commentaires de Pompeo interviennent peu de temps après que l’Inde a interdit TikTok, ainsi que 58 autres applications chinoises, à la suite d’une escarmouche à la frontière entre les deux pays.

Revenir au direct