En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.10.2016 à 15 H 55 • Mis à jour le 24.10.2016 à 15 H 55
Par
Anti-terrorisme

Les procureurs de quatre pays, dont le Maroc, demandent un accès aux messageries protégées

Réunis à Paris le vendredi dernier , les procureurs généraux de France, de Belgique, d’Espagne et du Maroc ont adressé de façon unanime une demande aux états et aux entreprises de télécoms pour voir accès dans certains cas aux contenus des téléphones et des messageries privées. Les procureurs ont mis l’accent sur le décryptage des nouveaux logiciels de communication qui permet à certaines messageries comme Telegram de devenir un outil de communication et d’embrigadement des mouvances terroristes. Dans un souci de protection des données personnelles, les procureurs ont déclaré : « Si la protection des données personnelles demeure un droit essentiel », la menace terroriste « (justifie) que les autorités judiciaires spécialisées aient, si nécessaire, dans le cadre de leur enquête avec toutes les garanties procédurales requises, dans le respect des principes de proportionnalité et de légalité, un accès aux données des personnes impliquées dans les faits de nature terroriste ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @HichamMood
Revenir au direct