En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
25.02.2021 à 14 H 01 • Mis à jour le 25.02.2021 à 15 H 16
Par
Agriculture

L’Espagne demande à Bruxelles de renforcer son contrôle sur les importations de tomates du Maroc

Le gouvernement espagnol a exhorté Bruxelles par écrit à « une extrême vigilance sur le respect de l’accord » signé par l’UE et le Maroc pour s’assurer que les conditions convenues concernant l’importation de tomates en provenance du royaume soient respectées, rapporte le site spécialisé espagnol Agrodiario.


Cela a été souligné ce 24 février par le secrétaire général à l’agriculture et à l’alimentation espagnol, Fernando Miranda, après que ces derniers jours les organisations agricoles andalouses ont mis en garde contre une « grave altération » du marché européen de la tomate en raison d’une offre excédentaire due selon lui à l’entrée de produits d’autres pays non membres de l’UE.


Miranda, qui a participé à Séville à une réunion avec des représentants d’agriculteurs de la région, a néanmoins souligné que ces derniers mois, il y a eu des « problèmes » dans la production de tomates à Almería en raison des changements de température et des problèmes logistiques.


Le responsable espagnol a souligné que ce cas reflète « la nécessité de se moderniser et d’être plus efficace » dans la production de fruits et légumes en serre en Espagne, qui est principalement concentrée dans le sol d’Almeria.


En ce sens, il a rappelé que l’exécutif espagnol a inscrit dans son plan de relance économique un investissement de 122 millions d’euros pour « mettre les serres dans une meilleure situation concurrentielle ».


Interrogée lors d’une conférence de presse sur les bas prix que reçoivent les agriculteurs, Miranda a souligné que pour y remédier, le ministère promeut la modification de la loi sur la chaîne alimentaire, actuellement en cours de traitement par le parlement ibère.

Par
Revenir au direct