logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.05.2022 à 13 H 53 • Mis à jour le 08.05.2022 à 13 H 53
Par
Sahara

L’Espagne dit avoir contribué à hauteur de plus de 4 M$ au budget de la Minurso depuis 1991

L'Espagne a contribué à hauteur de plus de 4 millions de dollars au budget de la Mission des Nations Unies pour le Référendum Occidental (Minurso) depuis sa création en 1991.


C'est ce qu'indique le gouvernement espagnol dans une réponse parlementaire au sénateur Compromís Carles Mulet, qui était intéressé à savoir ce que l'Espagne a fait « en faveur de la Minurso depuis sa fondation en 1991 » et si elle a contribué depuis ce temps avec du personnel espagnol.


Selon la réponse, à laquelle l’agence Europa Press a eu accès, « l'Espagne contribue à hauteur de 2,1 % au budget de la mission, ce qui représente une contribution à ce jour de plus de 4 millions de dollars ». En outre, Madrid confirme, sans plus de détails, que « la Minurso n'a pas compté sur les troupes espagnoles jusqu'à présent ».


Le gouvernement a souligné que « l'Espagne fait partie du Groupe des Amis du Sahara occidental au sein des Nations Unies, aux côtés des États-Unis, de la Russie, du Royaume-Uni et de la France » et qu'elle est donc « un observateur attentif de l'évolution du mandat de la mission », en plus de « participer de manière constructive aux négociations pour le renouvellement de son mandat par le Conseil de sécurité et de co-parrainer les projets de résolution correspondants ».


D'autre part, Madrid souligne que Las Palmas de Gran Canaria est la zone de retrait d'urgence de la Minurso. « Ce mécanisme a eu l'occasion d'entrer en fonction lorsque le Maroc a décidé d'expulser sa composante civile fin 2015 », rappelle l'exécutif espagnol, soulignant qu'il est aussi « fondamental depuis le début de la pandémie ».


Ainsi, lors de la fermeture des liaisons aériennes en raison de Covid-19, « l'Espagne a facilité l'affrètement d'avions pour le transfert du personnel de la mission à Las Palmas, où résident les familles de nombre de ses troupes ».


En revanche, Mulet s'était intéressé à savoir si « l'Espagne a l'intention de proposer à l'ONU que la Minurso déploie des militaires pour faire respecter les droits de l'Homme ».


En ce qui concerne « l'éventuelle extension du mandat de la Minurso à la question de la surveillance des droits de l'homme, le gouvernement espagnol continue de soutenir une approche qui génère un consensus au sein du Groupe des amis et du Conseil de sécurité, un consensus qui, pour le moment, n'a pas été obtenu », indique-t-il dans sa réponse.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct