logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.03.2022 à 17 H 42 • Mis à jour le 24.03.2022 à 17 H 42
Par
Armée

L’Etat-Major de la Zone Sud à Agadir abrite la réunion de planification finale de l’exercice African Lion 22

Sur instructions royales, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, l’Etat-Major de la Zone Sud à Agadir abrite, du 21 au 25 mars 2022, la réunion de planification finale de l’exercice African Lion 22.


Prévu se dérouler du 20 juin au 1er juillet 2022 dans les régions d’Agadir, Tan Tan, Mehbes, Taroudant, Kénitra et Ben Guérir, l’exercice African Lion 2022 reste un rendez-vous incontournable qui contribue à consolider la coopération militaire maroco-américaine et à dresser un jalon supplémentaire aux excellentes relations qui lient les deux pays, indique un communiqué de l’Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR).


La 18ème édition de cet événement majeur, connaîtra en plus du Maroc et des Etats-Unis d’Amérique, la participation d’une trentaine de pays partenaires. Les opérations interarmées et manœuvres, menées conjointement par les FAR et les pays partenaires, dans différents domaines opérationnels, terrestres, aéroportés, aériens, maritimes et de décontamination NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique), visent essentiellement à développer l’interopérabilité et à renforcer les capacités d’intervention dans un cadre multinational, ajoute la même source.


En marge des travaux de la réunion de planification finale de l’exercice African Lion 22, une cérémonie de transfert de pavillon de deux navires américains à grande vitesse Intercepteurs, cédés à la Marine Royale par le Gouvernement américain, a eu lieu le 24 mars 2022 au port d’Agadir, souligne le communiqué.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct