En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.12.2017 à 15 H 12 • Mis à jour le 04.12.2017 à 16 H 05
Par
Yémen

L’ex-président Ali Abdallah Saleh tué par des rebelles houthis

L’ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh a été tué par des rebelles Houthis, a confirmé ce lundi Faïka al-Sayyed, une dirigeante de son parti, le Congrès populaire général (CPG).

“Il est tombé en martyr en défendant la République” , a déclaré cette membre d’une instance du parti, le Comité Général, attribuant son meurtre aux Houthis.


Selon la chaîne saoudienne Al Arabia, Saleh a été tué à Sanaa lors de combats entre ses troupes et des miliciens houthistes. Le chef des rebelles houthistes, Abdul-Malek Al-Houthi, a confirmé que ses forces l’avaient tué en raison de sa « trahison ». « C’est une défaite historique pour les forces de la coalition », a-t-il ajouté.


Des photos et des vidéos impossibles à authentifier circulaient lundi sur les réseaux sociaux, montrant un corps ressemblant à celui de M. Saleh. On y voit des miliciens déroulant une couverture enveloppant le cadavre en criant « Dieu soit loué » et « Hé Ali Affach », l’autre nom de l’ancien président. Sa résidence de Hadda, dans le quartier sud de la capitale yéménite, Sanaa, a également été endommagée par des combats, a également constaté un journaliste de l’AFP.

Revenir au direct