logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.09.2022 à 07 H 54 • Mis à jour le 24.09.2022 à 07 H 54 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Exportations

L’industrie aéronautique marocaine affiche de meilleurs résultats qu’avant la pandémie de Covid-19

Les fournisseurs marocains du secteur de l’aéronautique devraient dépasser leurs ventes d'avant la pandémie cette année en raison de la hausse de la demande et de l'augmentation de la fabrication de pièces de haute technologie, a déclaré à Reuters Karim Cheikh, président de l'association marocaine des équipementiers aérospatiaux (GIMAS).


Au cours des sept premiers mois de l'année, les 140 fournisseurs aéronautiques du Maroc ont réalisé un chiffre d’affaires à la vente de 12,1 milliards de dirhams (près d’1,1 milliard de dollars), soit une augmentation de 58 % par rapport à la même période l'an dernier et une augmentation de 31 % par rapport à la même période de 2019, selon les données sur les changes.


En 2020, les ventes sont tombées à seulement 12,4 milliards de dirhams pour l'ensemble de l'année, ce qui a incité de nombreux fabricants à licencier des travailleurs.


Cheikh, qui s'exprimait en marge d'un événement organisé par Ratier Figeac Maroc, filiale de Collins Aerospace, groupe Raytheon Technologies a déclaré à Reuters que l'attractivité du Maroc pour les investisseurs étrangers découle de la main-d'œuvre et des ingénieurs qualifiés disponibles, ajoutant que certains pays embauchent désormais des travailleurs aérospatiaux marocains.


Lors de l'événement, Collins Aerospace a déclaré que son usine de Casablanca avait élargi ses opérations en ajoutant une unité proposant la maintenance des composants du cockpit d'Airbus, qu'elle fabrique sur place.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct