logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.08.2022 à 16 H 23 • Mis à jour le 03.08.2022 à 16 H 23
Par et
Économie

Loi de finances 2022: un déficit budgétaire de 14,4 MMDH à fin juin (TGR)

L'exécution de la Loi de finances (LF) à fin juin 2022 laisse apparaitre un solde budgétaire négatif de 14,4 milliards de dirhams (MMDH), selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR).


Ce déficit résulte de ressources ordinaires (hors recettes d'emprunts) de 223,7 MMDH et de charges (hors amortissements de la dette) de 238,1 MMDH, indique la TGR dans son dernier rapport trimestriel sur l'exécution de la LF-2022. Elles se composent de recettes fiscales pour 92,5 % et de recettes non fiscales pour 7,5 %.


Les amortissements de la dette se sont établis à 28,9 MMDH. Ils représentent 10,8 % des charges et ont été réalisés à hauteur de 47,2 %. Durant le deuxième trimestre 2022, l’exécution de la loi de finances laisse apparaitre un solde ordinaire négatif de 1,9 MMDH, en plus du solde du budget de l’État (hors recettes d’emprunts et amortissements de la dette). Le rapport fait également état d'un excédent des charges sur les ressources de 8,3 MMDH.


Quant aux recettes d’emprunts à moyen et long termes, elles ont atteint 35 MMDH, soit 13,5 % des ressources globales de l’État. Elles ont été réalisées à hauteur de 33,2 % des prévisions de la loi de finances.


Compte tenu de recettes d’emprunts de 35 MMDH et d’amortissements de la dette de 28,9 MMDH, l’exécution de la loi de finances dégage un excédent des charges sur les ressources de 8,3 MMDH, ajoute la même source.


Le rapport fait également ressortir que les ressources globales de l’État durant le deuxième trimestre 2022, ont atteint 258,7 MMDH, soit un taux de réalisation de 56,1 % des prévisions de la LF-2022, notant que les arriérés de remboursement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et les demandes de restitution de l’impôt sur les sociétés (IS) ont été respectivement de 38,9 MMDH et de 4,6 MMDH à fin décembre 2021. En outre, les charges totales de l’État ont atteint 267 MMDH, soit un taux de réalisation de 49,8 % des prévisions de la LF.


Dans le détail, les ressources globales de l’État se répartissent entre les recettes ordinaires à hauteur de 147,4 MMDH, soit 57 % des ressources globales. Elles enregistrent un taux de réalisation de 57,7 % des prévisions.


De plus, le rapport précise que le recours au marché des adjudications a représenté 86,4 % à ce titre. Les recettes des comptes spéciaux du Trésor (CST) se sont établies à 75,4 MMDH, soit 29,2 % des ressources globales de l’État. Elles ont été réalisées à hauteur de 76,7 % des prévisions de la loi de finances.


En ce qui concerne les recettes des services de l’État gérés de manière autonome (SEGMA), elles s'établissent à 885 MDH, soit 0,3 % des ressources globales de l’État, réalisées à hauteur de 40,4 % des prévisions de la loi de finances.


Les charges totales de l’État ont atteint 267 MMDH, soit un taux de réalisation de 49,8 % des prévisions de la LF-2022. Elles se répartissent comme suit : les dépenses ordinaires du budget général ont atteint 149,3 MMDH, soit 55,9 % des charges totales de l’État, réalisées à hauteur de 52 % et sont constituées pour 49,7 % de dépenses de personnel.


Dans le même sens, les dépenses d’investissement de 39,6 MMDH ont été réalisées à hauteur de 45,3 % des prévisions. Elles représentent 14,8 % des charges totales à fin juin 2022. Enfin, les émissions des CST ont atteint 48,7 MMDH, soit un taux de réalisation de 49,6 %. Ces dépenses représentent 18,3 % des charges globales.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct