logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.10.2022 à 19 H 25 • Mis à jour le 24.10.2022 à 19 H 28 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Nominations

Lutte contre la corruption: Mohammed VI complète la composition de l’INPPLC

Le Roi Mohammed VI a procédé ce lundi à la nomination des membres de l'Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC) présidée par Bachir Rachidi, annonce un communiqué du Cabinet royal.


« Ces nominations royales visent à compléter la composition de cette institution nationale et à lui permettre de mener à bien les missions qui lui sont confiées par la constitution, notamment dans les domaines de la mise en œuvre des politiques anti-corruption, et la contribution à la consolidation des principes de la bonne gouvernance, la culture du service public et les valeurs de citoyenneté responsable », fait-on savoir.


« Elle intervient également conformément aux dispositions de la constitution et de la nouvelle loi régissant cet important organe constitutionnel, et compte tenu de l'expérience, de l'expertise et de la compétence de ces membres dans le domaine de compétence de la commission, ainsi que de leur impartialité, impartialité, intégrité et intégrité », indique la communication.


Le souverain a ainsi désigné comme membres Dounia Benabbès Taârji, Abdessamad Sadouk, Nadia Anouz et Abdessalam El Imani. Il a en outre nommé Ahmed Laâmmoumri, secrétaire général de l'INPPLC.


Pour rappel, les quatre membres nommés par le Chef du gouvernement sont Ghita Lahlou, Naima Benouakrim, Rachid Lamdaouar et Abdelmounaim Mohsni. Le président de la Chambre des représentants avait choisi Amina Figuigui et Noureddine Meddeb, tandis que celui de la Chambre des conseillers avait retenu Rabha Zedghi et Abdelkhaled Chamachi.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct