En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.08.2020 à 22 H 45 • Mis à jour le 06.08.2020 à 22 H 45
Par
HCP

Maroc: Le taux de chômage à 12,3% au second trimestre

Le taux de chômage s’est accru de 4,2 points à 12,3 % au deuxième trimestre 2020, contre 8,1 % durant la même période un an auparavant, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).


Ce taux a enregistré une forte hausse aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain, passant respectivement de 3 % à 7,2%et de 11,7 % à 15,6 %, précise le HCP dans une note d’information relative à la situation du marché du travail au T2-2020, faisant état d’une baisse des taux d’activité et d’emploi, soulignant que la dernière fois où le taux de chômage avait franchi la barre des 12 % remonte au deuxième trimestre de 2001.


Il a également affiché une nette hausse parmi les hommes à 11,3 %, les femmes à 15,6 % et les jeunes âgés de 15 à 24 ans à 33,4 %, ajoute la même source. En outre, le HCP fait savoir que le nombre de chômeurs a augmenté de 496.000 personnes entre le deuxième trimestre de l’année 2019 et celui de 2020, passant de 981.000 à 1.477.000 chômeurs, ce qui correspond à une augmentation de 50,6 %. Cette hausse, résultant d’une progression de 311.000 chômeurs en milieu urbain et de 185.000 en milieu rural, a été enregistrée exclusivement parmi les personnes ayant déjà travaillé.


Le taux de chômage des diplômés a, de son côté, enregistré une hausse de 3,7 points à 18,2 %. Cette augmentation est plus prononcée parmi les détenteurs de certificats en spécialisation professionnelle (+11,7 points et un taux de 37 %), de diplômes et certificats de l’enseignement fondamental (+4,6 points et un taux de 14,9 %) et de diplômes en qualification professionnelle (+3,8 points et un taux de 20,3 %).


La durée moyenne de chômage est passée de 38 mois à 24 mois entre le deuxième trimestre de l’année 2019 et celui de 2020 (de 40 mois à 27 mois en urbain et de 23 mois à 15 mois en rural), indique le HCP, notant que la part des personnes en situation de chômage depuis moins de 4 mois s’est élevée de 15,8 % à 29,7 % alors que celle des chômeurs de longue durée (une année ou plus) a reculé de 70,4 % à 50,6 %.


La part des personnes en chômage dû au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement, s’est, quant à elle, située à 40,1 % contre 25,3 % une année auparavant. Elle culmine à 76,5 % parmi les personnes en situation de chômage depuis moins de 4 mois.

Revenir au direct