S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.03.2023 à 12 H 57 • Mis à jour le 22.03.2023 à 12 H 57 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
Apprentissage

Melkisation-alphabétisation: MCA-Maroc lance deux applications de formation à distance

L’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) et l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Analphabétisme (ANLCA) ont lancé, lundi à Rabat, une application mobile d’alphabétisation fonctionnelle liée au secteur de l’agriculture et une plateforme de formation à distance des alphabétiseurs, apprend-on d’un communiqué.


Le développement et le lancement de ces deux outils digitaux s’inscrit dans le cadre du programme d’alphabétisation fonctionnelle, déployé au titre des mesures d’accompagnement de l’opération de melkisation de 56 000 Hectares de terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz, fait-on savoir.


Le programme a mobilisé un budget de près de 2,6 millions de dollars (M $), dont 1,2 M $ destiné à l’ouverture des classes d’alphabétisation fonctionnelle, et ciblant près de 12 450 bénéficiaires.


L’application mobile « Alpha Fellah » est une application d’apprentissage à distance conçue et élaborée autour de 19 unités pour répondre aux besoins de la population cible et pour leur faciliter l’apprentissage et leur permettre de s’autoformer à n’importe quel moment. La plateforme de formation à distance « E-Alpha Tamlik », s’articule quant à elle autour de 14 modules, et vise à faciliter l'accessibilité des contenus et l'enrichissement des connaissances des alphabétiseurs en andragogie et en Melkisation.


Le programme repose également sur le développement de trois modules complémentaires, à travers l’élaboration d’un programme complémentaire d’alphabétisation fonctionnelle spécifique à l’opération de melkisation, le renforcement des capacités des acteurs d’alphabétisation fonctionnelle via la formation des ressources humaines composées de 15 responsables et cadres de l’ANLCA, de 245 gestionnaires d’ONG et des coopératives d’alphabétisation partenaires de l’ANCLA et de 244 formateurs chargés d’animer les cours d’alphabétisation et, enfin, l’ouverture de 304 classes d’alphabétisation fonctionnelle dans les deux sites pilotes du projet au profit de 9 132 participants, détaille la source.


L’ensemble de ces actions s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la composante « mesures d’accompagnement à l’opération de melkisation des terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz » relevant de l’activité « Foncier rural » du programme de coopération « Compact II », explique-t-on.


Développées et déployées en partenariat avec l’Office National du Conseil Agricole (ONCA), l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Analphabétisme (ANLCA) et le Groupe Crédit Agricole du Maroc, « ces mesures d’accompagnement ont été, en effet, mises en place, en vue d’assurer une meilleure valorisation agricole des terres melkisées et garantir un développement inclusif de la population cible en favorisant sa qualification et son autonomisation », poursuit la source.


La mise en œuvre de cette opération est menée en étroite collaboration avec les différentes parties prenantes institutionnelles, en l’occurrence le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, l’Agence Nationale de la Conservation Foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC), les Offices Régionaux de Mise en Valeur Agricole du Gharb et du Haouz (ORMVAG et ORMVAH).


Quelques 46 400 personnes, dont près de 16 000 femmes on bénéficié de cette opération de melkisation qui a fait état de son déploiement sur près de 55 200 Ha de terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz au niveau des Provinces de Kénitra, Sidi Slimane, Sidi Kacem et Kelaâ des Sraghna.


Par ailleurs, l’opérationnalisation des nouvelles dispositions de la loi n° 64.17 a permis d’assister une population de près de 30 000 héritières et héritiers d’ayants droit, dont 15 800 femmes, dans l’établissement des actes d’héritage en perspective de l’inscription de leurs noms sur les titres fonciers des lots à melkiser.


Dotée d’un budget de 33 millions de dollars, « l’activité « Foncier rural » a pour principal objectif l’amélioration du niveau de vie de la population cible à travers la formalisation de leurs droits fonciers pour l’accroissement des investissements agricoles, la dynamisation du marché foncier, l’accompagnement socio-économique des bénéficiaires et la création », conclut la source.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct