En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.05.2022 à 10 H 23 • Mis à jour le 11.05.2022 à 10 H 27
Par
Presse

Meurtre de la journaliste d’Al Jazeera Shireen Abu Akleh, l’armée israélienne mise en cause

Shireen Abu Akleh, journaliste d’Al Jazeera, a été tuée ce mercredi, apprend-on de la chaîne qatarie.


Selon des témoins et responsables palestiniens, c’est un tir de l’armée israélienne qui aurait causé sa mort, alors qu’elle couvrait des affrontements en Cisjordanie, dans le camp de réfugiés de Jénine. Des vidéos de l’incident montrent qu’Abu Akleh a reçu une balle en pleine tête.


L’armée israélienne dément cette version dans une publication sur le réseau social Twitter, assurant que les soldats ont riposté face à des « tirs massifs » de Palestiniens armés. « Tsahal enquête sur l’événement et étudie la possibilité que des journalistes aient été touchés par des hommes armés palestiniens », ajoute l’armée israélienne dans son tweet.


Le premier ministre israélien, Naftali Bennett, assure que la journaliste a « probablement » été tuée par des tirs palestiniens. « Selon les informations que nous avons réunies, il semble probable que des Palestiniens armés, qui ont ouvert le feu sans discernement à ce moment, sont responsables de la mort malheureuse de la journaliste », a-t-il déclaré dans un communiqué.


L’ambassadeur américain en Israël, Tom Nides, a confirmé que la journaliste était une citoyenne américaine et appelle à mener « une enquête minutieuse sur les circonstances de sa mort », selon un tweet du journaliste israélien, Barak Ravid.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct