En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.11.2019 à 22 H 10 • Mis à jour le 06.11.2019 à 22 H 10
Par
Discours

Mohammed VI: l’autonomie seule issue au conflit du Sahara Occidental

Le Roi Mohammed VI a affirmé dans un discours adressé mercredi soir à la Nation à l’occasion du 44è anniversaire de la Marche verte que l’initiative d’autonomie « sérieuse, crédible, judicieuse dans ses orientations(…) constitue la traduction concrète de la solution recherchée et la seule voie possible pour parvenir à un règlement du conflit » du Sahara Occidental « dans le respect total de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume ».


Le Souverain a indiqué, dans ce sens, que cette perspective s’est renforcée du fait qu’un nombre sans cesse croissant de pays (163 à ce jour) ne reconnaissent pas la RASD, notant que l’initiative d’autonomie est également confortée par les partenariats et les accords qui lient les grandes puissances ainsi qu’un certain nombre de pays alliés du royaume et qui couvrent toutes ses régions, y compris le territoire du Sahara.


Mohammed VI a fait savoir que sur la question du Sahara, « le Maroc a toujours affiché une position claire, inspirée par une foi inébranlable dans la justesse de sa cause et la légitimité de ses droits », soulignant que le royaume continuera, avec « sincérité et bonne foi », à œuvrer, conformément au processus politique exclusivement onusien et aux résolutions du Conseil de sécurité, pour parvenir à « une solution politique, réaliste, pragmatique et consensuelle ».


La position du souverain est affirmée alors que le Conseil de sécurité des Nations-Unies a décidé, le 30 octobre à une écrasante majorité, de proroger pour une année le mandat de la Minurso. L’instance exécutive des Nations-Unies s’est en outre félicitée des efforts « sérieux et crédibles » du Maroc.


Par ailleurs, interrogé lors du briefing quotidien du 1er novembre sur le silence qui entoure la nomination d’un nouvel envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara Occidental, six mois après la démission de Horst Köhler « pour raisons de santé », Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général Antonio Guterres s’est contenté de dire que sa désignation sera annoncée le moment venu, sans autre précision.

Revenir au direct