En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.07.2019 à 17 H 55 • Mis à jour le 19.07.2019 à 23 H 50
Par
Nomination

Mounir Bensalah, usfpeiste et ancien de l’OMDH, désigné secrétaire général du CNDH

Ingénieur chez Colas Rail, ayant entre autres chapeauté l’extension des lignes du tram-way de Casablanca, Mounir Bensalah a été choisi ce vendredi, comme secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), en remplacement de Mohamed Sebbar.


Plusieurs sources médiatiques avaient relevé, ces dernières semaines, des tensions au sein de l’institution, en raison du refus de certaines sphères de la nomination de celui qu’on présente comme étant “l’Ittihadi du 20 février” , en référence au mouvement contestataire né au Maroc dans le sillage du printemps arabe.


C’est tout d’abord un proche de Amina Bouayach qui a été nommé à ce poste-clé. Les actuels deux dirigeants du CNDH se sont connus au sein de l’OMDH, organisation des droits humains réputée proches des milieux ittihadis, ayant été fondée par Mohamed Nesh-Nash, Abderrahman Youssoufi ou encore Amina Bouayach. Mounir Bensalah avait longuement occupé des postes de responsabilité au sein des sections locales, avant d’être élu au bureau de l’organisation. Il a par ailleurs également occupé le poste de président du Mouvement Anfass Démocratique.


Blogueur et auteur d’un livre sur le rôle des réseaux sociaux dans les révolutions arabes, il était également membre de l’USFP où il a fait partie de l’infime minorité de jeunes ayant participé aux manifestations du mouvement du 20 février.

Revenir au direct