En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.09.2019 à 14 H 14 • Mis à jour le 23.09.2019 à 14 H 14
Par
Espagne

Neuf arrestations dans les rangs des indépendantistes catalans

Neuf indépendantistes catalans soupçonnés de préparer des actions violentes ont été arrêtés lundi matin en Catalogne, dans le nord-est de l’Espagne, lors d’une série de perquisitions qui ont permis la saisie de matériel pouvant servir à fabriquer des explosifs, a-t-on appris auprès de la police.


L’opération visait des membres des « Comités de défense de la République », de petites assemblées locales soutenant l’indépendance politique de la Catalogne en vertu du référendum –  illégal –  du 1er octobre 2017 et de la déclaration unilatérale d’indépendance votée par le Parlement autonome catalan le 27 octobre de la même année.


A l’inverse de l’organisation séparatiste basque ETA, qui a cessé l’action armée en 2018, le mouvement indépendantiste catalan s’est caractérisé jusqu’ici par des mobilisations pacifiques.


« Nous avons procédé pour l’heure à neuf interpellations et dix perquisitions ont été menées dans la province de Barcelone au cours desquelles des preuves de préparation d’actions violentes ont été saisies », a déclaré dans un communiqué la police, qui précise que d’autres arrestations pourraient intervenir.


Selon le quotidien La Vanguardia, les perquisitions ont débuté à 05h00 (03h00 GMT) dans plusieurs villes de Catalogne, dont Sabadell et Parets del Valles.


Des documents, du matériel informatique ont été saisis, ainsi que « du matériel et des substances en abondance qui peuvent entrer dans la fabrication d’explosifs », a indiqué la police.


Le Tribunal suprême espagnol rend sa décision en octobre dans le procès historique de 12 hauts dirigeants indépendantistes, jugés pour avoir organisé le référendum d’autodétermination de 2017.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct